Actualités

  • Masques et Bergamasques

    Eva Godard, cornet et flute Leonardo Loredo, théorbe

    Les artistes vous invitent à un voyage musical sur les pas des compositeurs vénitiens et mantovanais du 17e siècle. Dans l’Italie du Seicento, plusieurs Cités Etats connaissent un rayonnement musical intense. Ce foisonnement artistique donne lieu à de nombreuses commandes musicales pour l’Eglise ou les Fêtes à la Cour des Princes. La musique instrumentale y trouve une place de choix puisque l’utilisation des instruments n’est plus seulement dédiée à la doublure des voix, mais devient un sujet de premier plan. En effet on assiste au développement de la virtuosité instrumentale du violon, du cornet, des bassons et flûtes à bec… avec une profusion d’œuvres écrites spécifiquement pour ces instruments. Ce sont par exemple les Sonates de Dario Castello, Maurizio Cazzati ou Marco Uccellini. Un concert produit par Le Bureau du Classique

    En savoir +
  • Tournoi musical

    Joute instrumentale entre l’Allemagne, l’Angleterre, la France et l’Italie

    Les Timbres Yoko Kawakubo, violon Myriam Rignol, viole de gambe Julien Wolfs, clavecin et orgue

    L’ensemble Les Timbres propose aux auditeurs de se retrouver arbitre le temps d’un concert interactif où le programme joué est soumis à son choix ! Ils choisissent les meilleures pièces représentant les quatre grandes nations musicales de l’époque baroque : France, Allemagne, Angleterre et Italie. La 1ère partie du concert proposera les « champions » de chaque pays : Couperin, Bach, Purcell ou Corelli et demandera au public de choisir. Ce vote collecté pendant l’entracte donnera le verdict final ! La 2nde partie du concert permettra aux deux finalistes de faire valoir leurs qualités pendant des pièces de plus grande ampleur. Le pays vainqueur recevra à l’issu du concert le trophée de la « Nation coup de cœur », nation qui sera alors jouée en bis.

    Spectacles gratuits du 2 au 6 août à 18 h 30 :

    > Lundi 2 août à FOUCHECOURT, église

    > Mardi 3 août à GEVIGNEY, salle de convivialité

    > Mercredi 4 août à MALVILLERS, église

    > Jeudi 5 août à OIGNEY, église

    > Vendredi 6 août à BOUGEY, château

    En savoir +
  • Musique en Tribune 2021

    L’association Orgue & Musique Pesmes présente sa saison musicale 2021 nommée : "Musique en Tribune" .

    Au sein de la superbe Eglise Saint-Hilaire, elle reçoit de merveilleux musiciens : Odile Edouard, Chiara Banchini, Aline Zylberajch, Françoise Masset, Jean-Luc Ho, Alain Gerveau, Freddy Eichelberger & Etienne Baillot. Ces derniers font partie de la fine fleur des musiciens actuels jouant les musiques anciennes et baroques.

    Orgue & Musique Pesmes 06 63 91 10 50

    En savoir +
  • XVIIème Académie Musicale

    XVIIème Académie Musicale (près de Besançon, Franche-Comté) Château d’Ollans Du 6 au 13 juillet 2021

    En raison de la crise sanitaire actuelle, l’académie ne pourra pas avoir lieu à Ollans/Larians. Elle sera délocalisée cette année à Besançon. Accueillie par le Collège Victor Hugo, ancien collège des Jésuites, monument protégé situé dans le cœur historique de la ville, elle se déroulera dans un bâtiment très spacieux faisant partie du patrimoine architectural et culturel de la ville de Besançon. Adresse : Collège Victor Hugo, 8 rue du lycée, 25000 Besançon

    Chant : Aniella Zins Flûte à bec : Clémence Comte Violon baroque et méthode Feldenkrais : Michel Coppé viole de gambe et violoncelle baroque : Marion Middenway théorbe, luth, vihuela, guitare baroque : Parsival Castro clavecin et basse continue : Michaël Parisot Clavecin et basse continue : Marouan Mankar-Bennis Atelier facture d’archets : Solange Chivas

    Cette académie s’adresse aux musiciens préprofessionnels et amateurs plutôt adultes. Dans certaines disciplines elle est ouverte à des personnes possédant déjà une certaine pratique musicale et désirant s’initier à un répertoire ou à un instrument ancien et ses techniques (chant, viole de gambe, violon, violoncelle, clavecin...).

    Les matinées seront consacrées aux cours individuels et collectifs par discipline, les après-midi à la musique de chambre. Des concerts des stagiaires, professeurs de l’académie et musiciens invités auront lieu tous les soirs à 18 h 30 (sous réserve dans le cadre de la crise sanitaire).

    En savoir +
  • Les Timbres nouveau disque

    Double disque de l’Ensemble Les Timbres

    Yoko Kawakubo, violon - Myriam Rignol, viole de gambe - Julien Wolfs, clavecin

    Pour son quatrième enregistrement, le trio fondateur des Timbres, ensemble associé du festival Musique et Mémoire pendant 6 années, retrouve avec bonheur la formation chambriste de son premier disque consacré à Rameau (Diaposon d’Or, Flora 2014). Ces sonates des Opus 1 et 2 surprennent par leur liberté, "ces progressions inaccoutumées, ornements cachés, colorations ingénieuses" (Johann Mattheson, 1739). On comprend le succès de leur publication à comte d’auteur (1694) puis d’éditeur (1696), en plein épanouissement du "stylus phantasticus" en Allemagne. Rares sont les ensembles qui se sont confrontés au défi de cette intégrale... mais le trio des Timbres - Yoko Kawakubo, Myriam Rignol et Julien Wolfs - y trouve un magnifique terrain de jeu où s’épanouissent leurs timbres ciselés et colorés, en une grande variété d’affects - à la fois sensible et jubilatoires.

    En savoir +
  • Résidence a nocte temporis en médiathèques

    En novembre 2021, la Médiathèque départementale, en partenariat avec Culture 70 et Musique et Mémoire propose un nouveau cycle de découverte dans 9 médiathèques du département de la Haute-Saône.

    Le directeur et chanteur de l’ensemble a nocte temporis Reinoud Van Mechelen, ainsi que la flûtiste Anna Besson, présenteront lors du premier projet de médiation de l’ensemble, deux de leurs projets mêlant populaire et savant : « The Dubhlinn Gardens », autour de la musique irlandaise du XVIIIe siècle et « Oh ma belle brunette ! », autour des brunettes et chansons à danser de la fin du XVIIe et début du XVIIIe siècle.

    C’est guidée par ses deux plus grandes passions artistiques qu’Anna a créé le programme The Dubhlinn Gardens. Baignant depuis son enfance dans l’univers des musiques et danses traditionnelles, elle a découvert la musique traditionnelle irlandaise à l’âge de dix ans, et a commencé à se former auprès de flûtistes irlandais lors de festivals et stages basés sur un apprentissage essentiellement oral. Quelques années plus tard, cette affinité avec la flûte en bois l’a poussée vers la flûte traversière baroque et l’interprétation historique.

    Forte de cette double pratique, The Dubhlinn Gardens est le fruit de longues recherches sur les airs les plus populaires dans l’Irlande du XVIIIe siècle, à une époque où musique traditionnelle et musique « savante » n’étaient en rien antinomiques !

    La ’brunette’ ne désigne pas seulement une jeune femme aux cheveux bruns mais également une forme musicale très en vogue à partir de la fin du XVIIe siècle jusqu’au début du siècle suivant ; les airs de cours, extrêmement populaires en France depuis le début du XVIIe siècle, évoluent en brunettes vers la fin de ce même siècle. Le procédé reste cependant très similaire : écrire un air tendre de format court, abordant les thèmes de l’amour ou de la nature, et que l’on peut chanter seul ou accompagné d’un instrument harmonique.

    L’éditeur Ballard, à Paris, en publie trois tomes entre 1703 et 1711, comportant également des chansons à danser et des airs de cours agrémentés de ’doubles’ (couplets dans lesquels la mélodie est ornée de façon à mettre en valeur la virtuosité de l’exécutant). L’éditeur parisien est également à l’origine d’une grande collection d’airs sérieux et à boire, classés par trimestre ou années – l’équivalent de nos « tubes de l’année » en quelque sorte...

    Anna et Reinoud présenteront, pendant une heure ou une heure trente, selon le public concerné :

    • pour Anna, plusieurs facettes de sa pratique instrumentale : ses flûtes traversières de plusieurs époques et pays différents, chacune dédiée à un style et une époque bien définie, en agrémentant d’exemples musicaux / pour Reinoud, l’étendue de la voix de ténor et celle particulière de haute-contre à la française, en agrémentant d’exemples.

    • origines de la musique traditionnelle irlandaise (session d’écoute de la harpe irlandaise médiévale ou clairseach, à cordes en métal) et étude des différences entre la musique irlandaise telle que jouée aujourd’hui dans les pubs et celle collectée au XVIIIe siècle et arrangée afin de plaire à l’aristocratie anglo-saxonne - exemples musicaux de morceaux collectés au début et milieu du 18ème siècle, encore joués de nos jours en session !) ;

    • si l’espace le permet, apprentissage d’une ou deux danses collectives dansées en ceili ou en bals afin de bien comprendre l’importance du rythme dans les musiques à danser ;

    • enfin, travail de transmission orale à travers un chant à répondre (développement de l’écoute active) et liens l’autre programme de l’ensemble « Oh ma belle brunette ! ». Sera également présenté l’historique et évolution à travers les âges de la chanson « A la claire fontaine ».

    Action proposée en partenariat avec Culture 70, le Festival Musique et Mémoire et la Médiathèque Départementale de la Haute-Saône

    En savoir +

Culture 70 Département de la Haûte-Saône DRAC de Bourgogne Franche-Comté

Crédits et mentions légales